Christophe Cywinski habitait Sarrebourg, en Moselle. Il a tout abandonné pour un défi qu’il s’est lancé : partir en vélo avec pour seuls viatiques son chien et tous ses « biens » dans sa remorque, pour faire un Tour de France destiné à mettre en avant les associations. Il appelle ça le VDIS : le Voyage à Durée Indéterminée Solidaire. Il a « lâché les amarres » le 22 août 2020. Cette chronique lui est dédiée pour qu’il puisse y partager avec le plus grand nombre ce qu’il a envie. Vous pouvez aussi le suivre sur sa page Facebook : Les roues du coeur

10 septembre 2020

la solidarité des campagnes en Lorraine est fantastique.

Après 10 jours de périple avec notre vélo et le toutou recueilli abandonné il y a maintenant plus de deux ans, force est de constater que la solidarité des campagnes en Lorraine est fantastique. De nombreuses rencontres fortuites ou improvisées sur la route, sur les chemins de forêts, petits villages ou villes de campagne avec des personnes généreuses. Elles ont le ❤ sur la main et font partie des petites mains de l’ombre qui aident tous les jours les plus démuni(e)s.

LUTZELBOURG : Apres un démarrage difficile sous la canicule et sans aucun entraînement, je suis passé près de Lutzelbourg (col du Schlossberg impossible à prendre avec tout mon attirail …) et j’ai rencontré une personne de contact FB par hasard qui nous a prêté un bout de jardin et partager son repas et petit-déjeuner.

ABRESCHWILLER : Retour sur Abreschwiller ou un jeune couple généreux nous offre un magnifique dessert, le gardien du camping nous offre quelques nuitées et je rencontre des personnes âgées qui vivent en caravane toute l’année, faute de moyens. Des personnes de cœur qui spontanément ont partagé le peu qu’ils avaient et toujours avec le sourire.

BLAMONT : Passage par Blamont ou nous rencontrons un maçon obligé de vivre en camping car et au RSA. 3 magnifiques jours à échanger avec lui, ses difficultés, doutes et angoisses sur l’hiver qui arrive. Il n’a plus le permis et ne peut plus bosser pour l’instant, même l’électricité au camping lui ai impossible. Pourtant, on a partager ce que l’on avait et il nous a aidé. Un homme généreux, bosseur, qui se retrouve à la rue…

Avec pas grand chose, ils font beaucoup pour les plus précaires.

Rencontre de 2 petites associations du coin qui aident les personnes dans la précarité énergétique. Avec pas grand chose, ils font beaucoup pour les plus précaires.

BACCARAT : Moi-même sans 1 euro, suis obligé de reprendre la route faute de pouvoir payer les pauvres 7 euros d’un petit camping… direction Baccarat via de multiples détours 😃😃. Je ne suis pas sportif et les montées sont difficiles, faut pousser 75 kg sur plusieurs km sous la pluie avec le vent. A chaque pause, mère nature nous offre ses produits : pommes, quetsches, mirabelles et de nombreuses personnes nous offrent spontanément du café ou de l’eau. Beaucoup de personnes dans la précarité, isolées mais avec le cœur sur la main.

Découverte de la ville de Baccarat où on se trouve un petit coin de nature pour dormir. Ville magnifique, capital du cristal mais en difficulté avec sa principale usine qui est passée de 2000 employés il y a 20 ans à 400 !
Rencontre fantastique d’un papi Gilet Jaune qui nous vient spontanément en aide, une solidarité exemplaire des campagnes mais aussi d’un vécu difficile.
Discussion avec une mamie qui n’avait rien mangé depuis des jours. Dur ! Merci au resto du cœur du coin qui a rouvert pour nous ses portes et on a discrètement approvisionné cette dame qui, par honte ou dignité, ne voulait pas demander d’aides.

je découvre la pauvreté, la générosité mais aussi un système d’aides nationales inapproprié et inefficace

A chaque rencontre, je découvre la pauvreté, la générosité mais aussi un système d’aides nationales inapproprié et inefficace, et c’est encore plus dur dans les campagnes. Pas de voitures, peu de structures, la peur du regard des autres, l’isolement et un bordel administratif. Fait faire un dossier, grr…pas d’internet, de PC, d’argent pour acheter des timbres, RDV dans 2 semaines, etc…

Je crois sincèrement en la solidarité humaine et il faut la montrer, c’est l’objectif de ma démarche.

Dernière rencontre dans un parc avec un sympathique quarantenaire qui nous propose généreusement de recharger notre batterie de secours chez lui et de nous la ramener. Puis il nous invite avec sa compagne à partager un repas et discussion jusqu’à 3h du matin. Un gars fantastique, qui est parti à pied pendant un an découvrir le monde, qui a connu la rue et qui reste simple, adorable et généreux. Cette personne nous guide de nuit dans notre petit coin de forêt où je vais planter ma tente. Ce gars génial nous a raccompagné avec une arme à la ceinture, c’est un membre des forces de l’ordre 👊👊😃. Merci de son aide spontanée, je n’étais pas au courant.

Le froid arrive, pensez à demander spontanément autour de vous si vous pouvez proposer de l’aide. Un café, un repas, une couverture, une aide administrative, des masques… Dans chaque petite ville, vous pouvez donner un coup de pouce autour de vous. Allez-y, ce n’est que du bonheur d’aider sans attendre un retour.

L’aventure continue pour aller à la rencontre de toutes ces petites mains de l’ombre.

Christophe Cywinski

depuis son « Voyage à Durée Indéterminée Solidaire »

Quelques images …

COMMENTER ? Si vous souhaitez réagir à cet article, n’hésitez pas à laisser un commentaire (tout en bas de cette page) après vous être enregistré (dans la barre de menu > onglet « je participe » > rubrique « s’inscrire pour intervenir« .

DEBATTRE ? Si vous souhaitez débattre, vous pouvez lancer un débat sur un sujet de votre choix sur le FORUM de ce journal.

ETRE PUBLIE ? Si vous voulez être publié dans ce journal, adressez vos textes, images et vidéos à l’adresse mail : journal@adsv.fr

ETRE INFORME Si vous voulez être informé par mail de chaque nouvel article publié, laissez un commentaire et cliquez la case  » Prévenez-moi de tous les nouveaux articles par e-mail  » (tout en bas de cette page).

SOUTENIR ? Si vous voulez soutenir ce Journal POUR et PAR les Sans-Voix, offrez l’équivalent du prix d’1 café chaque mois aux Sans-Voix > Faites un DON MENSUEL à partir de 5€/mois (qui ne vous coutera que 1,70€ après réduction fiscale). Pour en savoir plus, cliquez ICI.

A BIENTÔT …