Madame, Monsieur,

Je sais que je râle, que je crie et surtout que je suis exigeant avec moi même et ceux qui sont avec moi. Cela fait plus d’un an que l’aventure (de l’Hôtel de la Rue) à commencé, plus d’un an que j’entends parler de toi, que tu m’as brisé parfois et fais peur, mais surtout que tu m’as privé de liberté.

Demain, pendant que certains jouent encore à cache cache, malgré qu’ils te connaissent aussi, malgré que tu te sois déjà rendu à leurs domiciles. Entre squatter ont devrait se comprendre, mais en fait non, je ne te comprends pas. Tu nous as volé des êtres chers, des amis, des enfants, des parents, des femmes, des hommes et même desenfants. Beaucoup parlent de toi mais personnes ne te connait.

Demain tu feras la connaissance de mon ami au tuba. Ce sera sa première fois, je te demanderais donc d’aller doucement, on se souvient toujours de nos premières fois.

Moi, tout se que je sais c’est que par ta faute je ne compte plus le nombres de fois que je me suis senti, ou devrais-je dire « plus sentit ». Par ta faute, combien de fois je devrai encore prendre des précautions et combien de fois je devrai encore me laisser faire pendant que certains me tirent par les narines.

je parle de toi, le « test covid » !

Non je ne parle pas de la mairie ou de je ne sais pas qui, je parle de toi, le « test covid » ! Je vais finir par prendre une carte se fidèle chez mon laboratoire car un test par semaines ça commence à faire beaucoup, mon nez n’en peux plus svp. Protégez-vous, pour que ceux qui protègent les autres puissent continuer de le faire, Protégez-vous pour que ce fils de flûte de corona rentre chez lui !

Lundi prochain je passerai mon 6e test (5 négatifs, et un faux négatif), donc les merdes qui parlent sur moi et qui m’ont craché sur la gueule, car je vais de mon domicile à mon lieux de travail en trottinette… Donc vous, les m—– qui pensez que je suis incapable de le faire et que je suis un inconscient, en moins de 24h nous avons réussi à dépister la quasi totalité de l’Hôtel de la Rue, nous avons pu déclencher et surtout avancer. Je n’ai pas de diplôme, ni de Master, je ne suis pas un toutou encore moins une chèvre. Et je n’ai jamais été formé pour ce que je fais depuis plus d’un an.

Donc comment sommes-nous capables de réussir là ou vous, vous avez raté ?

Edson


Il y a 48 heures, la Roue Tourne Strasbourg publiait ce texte sur sa page FB

En cette belle nuit, nous vous apportons les dernières nouvelles de l’Hôtel de la Rue. Certains le savent déjà, d’autres vont l’apprendre, presque tous les résidents de l’Hôtel de la Rue et tous les bénévoles ont aujourd’hui passé le test Covid.

Nous tenons à remercier tous les services qui sont intervenus, le CCAS, l’ARS, SCOOP67, Médecins du monde, la Mairie, l’Eurométropole, et bien sûr tous les bénévoles de la Roue Tourne ainsi que les résidents.

Nous avons été livrés en matériel, masques, gels, produits désinfectants, etc… Souvent je râle et je m’énerve, mais je sais aussi reconnaître quand une équipe tourne et quand nous sommes tous une équipe, et pour le coup je vous remercie, madame Floriane Varierasse, pour vos engagements. Merci pour votre rapidité et pour avoir répondu présent auprès des miens et leur apporter le nécessaire dans ces moments si difficiles.

Merci à notre présidente Anne-Véronique d’avoir répondu à chacun de nos appels.Merci à nos secrétaires et à nos bénévoles.

Merci de faire que la roue tourne toujours.

Edson votre coordinateur

COMMENTER ? Si vous souhaitez réagir à cet article, n’hésitez pas à laisser un commentaire (tout en bas de cette page) après vous être enregistré (dans la barre de menu > onglet « je participe » > rubrique « s’inscrire pour intervenir« ).

ETRE PUBLIE(e) ? Si vous voulez, vous aussi, être publié(e) dans ce journal, adressez vos textes, images et vidéos à l’adresse mail : journal@adsv.fr

SOUTENIR ? Si vous voulez soutenir ce Journal POUR et PAR les Sans-Voix, offrez nous chaque mois l’équivalent du prix d’1 café Faites un DON MENSUEL à partir de 5€/mois (qui ne vous coutera que 1,70€ après réduction fiscale). Pour en savoir plus, cliquez ICI.

A BIENTÔT …