Christophe actuellement à Mâcon s’insurge sur sa page FB contre le « stop and go » permanent des « plans grands froids » régionaux, qui humilient et déstructurent bien plus sûrement qu’ils n’aident les plus fragiles d’entre nous. Quelle inhumanité !

Mercredi 14/01 à 12h

« Plan grand froid »… Mdr … Si les températures passent entre – 5 et – 10° la nuit, mise à l’abri des SDF. Aujourd’hui, le temps s’est réchauffé, tous les SDF sont donc expulsés des hôtels, lieu d’hébergements ouverts. Tous les potos ne savent pas où dormir ce soir. Grrr, on s’est fait virer du squat par les Forces de l’Ordre.

Mercredi 14/01 à 19h00

Rebelote, plan grand froid. A 15h00, coucou vous pouvez dormir ici et on rouvre les places à l’hôtel jusqu’à demain … Précisions pour ceux qui pensent que les SDF vivent aux frais de la princesse en 3 étoiles. A 8h00, on vous dit dehors, C.. L.. L… etc… partent avec 50 kg de matos et font 6 km à pied pour planter leurs tentes, on rouvre les squats qui ont été dévastés par les Forces de l’Ordre la veille. Il pleut. A 12h00, Yaya arrive car pendant qu’il voyait ses gosses, ils ont viré ses affaires de l’accueil de nuit et il doit dormir dehors avec sa compagne. A 15h00, nouveau décret, on rouvre tout ! « C.. » est en forêt, Yanick dans un train, etc… A 16h00, un message : « Christophe, on sait que tu es reparti en forêt, tu as une place ici à 20h00, tu ne l’accepteras pas mais bon, on le dit… » STP, plus de news de C… SOS pour lui… Grrr.

Bande de cons, je viens de me taper 6 km en forêt pour ramener un repas à un poto malade, incapable de se déplacer et dépité de ce plan. Les potos doivent survivent heure par heure. Une honte pour notre système.

Christophe CYWINSKI – Les Roues du Coeur

Peintures: Flora De Negroni