Le sans contact ?
A la rue je le connais
Il est devenu un habitué
Qui rampe dans mes journées .
Il fallait y penser
le sans contact imposé
ancré dans les pensées
Comme une machine à laver
qui tourne , qui tourne sans arrêt.
Il est pour vous les confinés !
Voilà que les grands penseurs
me laissant sans abri
Incapables de loger son peuple
à durée indéterminée
décideurs de vos vies
vous amène sûrement
sans aucun soucis
à vivre comme moi
sans aucun contact .

Il ne suffit plus d’être à la rue
Vous aussi les confinés
Puisque c’est comme cela
Dorénavant qu’il faut vous appeler
vous y arrivé vite fait
dans cette normalité
à vivre sans contact .
Le roi du sans contact
Triomphant, doucement
comme dans la rue
rampe, devient banalisé
dans vos vies de confinés
dans vos esprits et vos mentalités .
Le Virus de la peur
porteur du sans contact ?
Au secours !

Choqué, terrifié,
hydroalcoolisé, désinfecté;
il faut tout accepter .
Éloignez-vous
les uns des autres
gardez vos distances
prônez le sans-contact.
Masque sur le nez
Humain sans identité
Avance masqué
Sage et bien apprivoisé
Émotions effacées
sans contact.
Application téléchargée
Nouvel acte de citoyenneté
Sans contact.

Confinement, déconfinement
Reconfinement et couvre-feu
Viva le sans contact.
Réduction des libertés
silence généralisé
Ça passe mieux
Sans contact.
Fini les fêtes
Tous au boulot
Télétravail
Parler sur un clavier
Réunion individualisée
visio conférence
Sur écrans HD
Sans contact.

Acheter, acheter les confinés
Parquer dans des rayons
Dépense ta maille
mais sans pognon .
Une petite pièce brave gens ?
Désolé j’ai pas de monnaie
Virtuelle et Carte Bleue
Mode de Paiement ?
sans contact .
Fait chier, je suis mal barré
Ma main tendue
Ne touchera plus
La petite pièce a disparu
Victime du sans contact .
Oubliez ciné, spectacle et culture
Trop de contacts
Dans le sans contact

Réfléchissez de votre côté
Surtout pas en collectivité .
Sans contact par ci
Sans contact par là
vous comprenez les confinés
Ce qui vous pends au bout du nez ?
Le nouveau monde bien présenté
Dessiné à vous guider
Sans pouvoir l’arrêter .
Ancien ou nouveau monde
je reste un invisible
L’ancien du sans contact .
Mais pour vous les confinés ?
L’avenir et L’inventaire semble précaire :
Vie sociale isolée
sans contact.
Liens humains détériorés
sans contact.
Vie familiale éclatée
Sans contact.
Rassemblement copains ou amis
sans contact.
Voila maintenant votre vie
Celle que je vis à la rue
Le quotidien du sans contact.
Franchement les confinés
Vous me fatiguez
à ne plus réfléchir
C’est encore moi
L’invisible de votre rue
qui doit tout vous dire ?
Le Sans contact
Moi je connais
Laissez tomber
Rien à gagner.

Humain dans l’invisibilité.
À force de vous faire dicter
Ce qui est bien et pas bien
Je vous vois de la rue
Pour l’instant bien visible
comme le premier spectateur
assis au première loge .
Je vois vos ombres robotisées
Tracées, surveillées, paniquées
Multiples contacts virtuels
Aucun contact réel,
beau modèle de société
Ça donne envie de rêver .
Franchement les confinés
Même étant dans la rue

En cette nouvelle année
Montrer moi un autre film .
Éradiquer le sans contact
Pour retrouver du contact
Celui de la liberté et de l’humanité .

Philippe TOULOUSE

Auteur de « Les Invisibles – Révélations sur le business de la détresse » aux éditions Max Milo – Novembre 2020.

COMMENTER ? Si vous souhaitez réagir à cet article, n’hésitez pas à laisser un commentaire (tout en bas de cette page) après vous être enregistré (dans la barre de menu > onglet « je participe » > rubrique « s’inscrire pour intervenir« .

ETRE PUBLIE(e) ? Si vous voulez, vous aussi, être publié(e) dans ce journal, adressez vos textes, images et vidéos à l’adresse mail : journal@adsv.fr

SOUTENIR ? Si vous voulez soutenir ce Journal POUR et PAR les Sans-Voix, offrez nous chaque mois l’équivalent du prix d’1 café Faites un DON MENSUEL à partir de 5€/mois (qui ne vous coutera que 1,70€ après réduction fiscale). Pour en savoir plus, cliquez ICI.

A BIENTÔT …