HISTORIQUE

Le lundi 7 juin 2010, je réalisais mon premier tour de France à vélo, avec les moyens qui étaient à ma disposition à l’époque. J’ai effectué cette année-là 3000 km à vélo avec une remorque de 50 kilos en traversant 22 départements et passant par 35 villes de France.  60 à 120 km par jour, parfois de la fatigue, du mauvais temps et des soucis mécaniques, mais je l’ai fait et j’ai emmagasiné pleins de souvenirs dans ma tête.

En cette année 2021 et malgré la crise sanitaire, je décide de reprendre la route dès le lundi 7 juin 2021, jour anniversaire du départ du premier tour.

Le mental est prêt, la niaque est bien là, l’envie m’a envahie. Le matériel est dispo, le physique en cours de préparation. Avec cette crise j’ai besoin de grands espaces, de renouer avec la nature, de rencontrer de nouvelles personnes dans différentes régions.

Le PROJET 2021 : NATURE LIBERTY

Pourquoi ce nouveau projet s’appelle « NATURE LIBERTY » ?

NATURE : car c’est un projet en rapport avec la nature. Par la photo et la vidéo j’apporterai mes observations de la beauté de celle-ci, mais aussi les conséquences de l’impact de l’homme sur cette nature qui faut absolument préserver. La nature n’a pas besoin de nous, c’est nous qui avons besoin d’elle.

Je montrerai en photos et vidéos les actions positives que nous pouvons faire pour préserver notre environnement, mais aussi pour participer à la réduction du réchauffement climatique.

Lors de mon périple, je serai équipé du nécessaire pour effectuer une «cleanwalk», c’est-à-dire un ramassage citoyen de déchets. J’agirai ainsi concrètement, à mon échelle, contre la problématique des déchets sauvages.

Chaque soir, j’installerai un bivouac en respectant la réglementation au sujet du camping sauvage, en demandant aux propriétaires privés l’autorisation de m’installer pour la nuit, parfois une nuitée chez l’habitant, l’agriculteur ou des campings municipaux. Mes bivouacs seront installés dans le respect de l’environnement, de l’endroit où je me trouve, et sans laisser aucune trace de mon passage après mon départ.

LIBERTY : car je serai totalement LIBRE, LIBRE de me déplacer, LIBRE de mes observations, LIBRE pour le dialogue et l’écoute. LIBRE aussi d’apprendre, de réfléchir, de m’informer, d’analyser, de comparer, d’examiner, de vérifier, de prendre du recul, de m’intéresser, d’aimer et de partager…. LIBRE aussi car totalement autonome

« NATURE LIBERTY » est un projet sportif, écologique, humain et social.

Un projet sportif  ayant pour but de traverser le pays avec un vélo et une remorque, en empruntant le plus possible les voies vertes, pistes cyclables et chemins, et parfois des routes départementales.

Le matériel roulant est un vélo type VTT pour pouvoir emprunter les chemins de campagne et les chemins forestiers. La remorque (sécurisée, artisanale et imperméable) me permettra d’être totalement autonome et d’installer mes bivouacs dans la nature.

Un projet écologique

  • Par le mode de déplacement utilisé : le vélo.
  • Par le respect absolu du milieu naturel lors de mes bivouacs (ne laisser aucune trace de mon passage et de mon installation provisoire).
  • Par l’observation du milieu naturel et les témoignages que j’en tirerai (photos, vidéos, dessins)

Pour résumer en une phrase : écouter, observer et respecter Mère Nature.

Si des lieux naturels ont été souillés par l’homme en y laissant par exemple des déchets, j’effectuerai un nettoyage du site, dans la limite de mes possibilités, avec une photo « avant » et « après » pour sensibiliser et montrer les dégâts que l’homme fait à la nature, mais aussi que l’homme peut agir pour corriger cela.

Un projet humain et social

« Rencontrer, dialoguer, écouter, partager » sont les verbes essentiels de ce projet.

La crise sanitaire des 15 derniers mois a amplifié la crise sociale et économique qui existait déjà avant la pandémie. Les conséquences sociales sont nombreuses : perte d’emploi, perte de logement, perte de liberté individuelle, perte de revenus, perte de liens sociaux, etc … Je collecterai des témoignages (avec respect de l’anonymat de chaque personne qui le souhaiterait) et les restituerai avec le plus de justesse possible.

Ce projet est réalisé avec mes propres moyens, sans sponsors, sans aides financières.

Suivre mon aventure

  • Sur ma page facebook NATURE LIBERTY : @CatoireMichel J’y publierai régulièrement, selon les possibilités de connexion internet.  
  • Sur cette chronique de ce journal des Sans-Voix dont je suis, où j’essaierai de publier un résumé hebdomadaire de mes activités, rencontres, constats, anecdotes …
  • Possibilités de me joindre par sms au 06.60.86.55.50 (Sur la route toute la journée, je ne prendrai connaissance des message que chaque fin de journées)
  • Une adresse mail pour m’écrire :  srdf@laposte.net

COMMENTER ? Si vous souhaitez réagir à cet article, n’hésitez pas à laisser un commentaire (tout en bas de cette page) après vous être enregistré (dans la barre de menu > onglet « je participe » > rubrique « s’inscrire pour intervenir« .

ETRE PUBLIE(e) ? Si vous voulez, vous aussi, être publié(e) dans ce journal, adressez vos textes, images et vidéos à l’adresse mail : journal@adsv.fr

SOUTENIR ? Si vous voulez soutenir ce Journal POUR et PAR les Sans-Voix, offrez nous chaque mois l’équivalent du prix d’1 café Faites un DON MENSUEL à partir de 5€/mois (qui ne vous coutera que 1,70€ après réduction fiscale). Pour en savoir plus, cliquez ICI.

A BIENTÔT …