L’ UNEDIC vient de sortir une étude sur les impacts de la première partie de la réforme de l’assurancechômage entre novembre 2019 et février 2020. Elle montre que les nouveaux droits ouverts ne concernent que très peu de personnes (independants, salariés démissionnaires), alors que les impacts sociaux sont massifs pour les nouvelles conditions d’affiliation à l’indemnisation chômage.

➡ Nouveaux droits (indépendants, démissionnaires) :
50 personnes par mois ont bénéficié de ce dispositif. Soit moins de une personne par département. Et seuls 150 nouveaux salariés démissionnaires par mois ont bénéficié d’une l’indemnisation.

➡ Restrictions d’accès (6 mois au lieu de 4 mois) :
20 000 rejets d’ouverture de droit à l’indemnisation chômage par mois pour cause d’affiliation insuffisante (dont 12.000 avec une affiliation entre 4 et 6 mois).

Par cette étude l’UNEDIC confirme que cette réforme est injuste et doit être retirée dans son intégralité !

Retrouvez ICI l’étude complète de l’Unédic

Peintures: Flora De Negroni