Suite à la publication du rapport « Sans contreparties, pour un revenu minimum garanti », un collectif d’associations (dont l’Archipel des Sans-Voix) organise une tournée avec des rencontres à Douai, Lyon et Paris.

Ce rapport a été établi à partir d’une enquête menée par AEQUITAZ et Le Secours Catholique Caritas sur les sanctions auprès des allocataires du RSA. Nous nous opposons à la logique des sanctions et des contreparties pour les personnes vivant avec le RSA. Nous faisons des propositions pour aller vers un Revenu minimum garanti, sans contreparties, ouvert aux 18-25 ans et versé automatiquement. Ces rencontres sont organisées pour en discuter avec des personnes allocataires et avec des responsables politiques locaux.

  • A DOUAI : jeudi 27 mai 2021, de 14h00 à 17h30 au 1-229 Rue Wallerand Hangouart, Salle d’Anchin (Jérôme de France)
  • A PARIS : mardi 8 juin 2021, de 14h00 à 17h00, Maison de la salle, 78 A rue de sèvres, PARIS 7è
  • A LYON : jeudi 10 juin 2021, de 14h00 à 17h00, 20 rue du lac, Salon Louis Pradel, LYON 3è

Une situation scandaleuse (en résumé)

  • On estime en 2019 que 234.000 hommes, femmes et enfants (115.000 foyers) ont perdu ou on vu diminuer leur seule source de revenu et on été privés de leurs droits fondamentaux.
  • On constate des jeux de dupes dans l’écriture du « Contrat d’engagement réciproque » qui fait qu’on ne se parle pas et que les travailleurs sociaux se retrouvent à faire plus de contrôles que d’accompagnement.
  • On déplore que le besoin de se justifier en permanence amène de nombreux allocataires à aller plus mal encore, à se défier de toutes les institutions, voir à renoncer à leurs droits.

7 raisons pour lesquelles des contreparties au Revenu Minimum sont inacceptables

  • Le minimum vital ne se négocie pas
  • Des « économies » couteuses pour les personnes qui vivent la pauvreté
  • Les sanctions touchent enfants et conjoints
  • Comment exiger la reprise d’un emploi quand il en manque ?
  • Les sanctions augmentent le non-recours aux DROITS
  • La menace de sanction nuit à l’efficacité de l’accompagnement
  • La France s’est engagée à en finir avec la grande pauvreté

Nos PROPOSITIONS

  • Créer un véritable plancher de protection sociale. Revenir à l’objectif de notre protection sociale, c’est à dire « protéger de la peur des lendemains »
  • Créer un Revenu Minimum Garanti, c’est à dire sans contrepartie. Cela ne veut pas dire sans contribution : les allocataires du RSA contribuent souvent à la création de richesse à travers des activité non reconnues (domestiques, d’entraides, associatives, …) ou souhaiteraient le faire
  • Lutter contre le non-recours aux DROITS (notamment à travers l’automaticité du versement) et ouvrir le RSA aux jeunes de 18-25 ans et aux étrangers en situation régulière
  • Revaloriser le RSA à 50% de revenu médian (867 € en 2019)

En savoir plus :

Rapport « Sans contreparties. Pour un revenu minimum garanti »

Page du Secours catholique Caritas France dédiée au rapport

Ce mardi 8 juin, des « archipéliens » ont participé à la rencontre parisienne.

Jérôme BAR d’AEQUITAZ, animateur de l’évènement

COMMENTER ? Si vous souhaitez réagir à cet article, n’hésitez pas à laisser un commentaire (tout en bas de cette page) après vous être enregistré (dans la barre de menu > onglet « je participe » > rubrique « s’inscrire pour intervenir« .

ETRE PUBLIE(e) ? Si vous voulez, vous aussi, être publié(e) dans ce journal, adressez vos textes, images et vidéos à l’adresse mail : journal@adsv.fr

SOUTENIR ? Si vous voulez soutenir ce Journal POUR et PAR les Sans-Voix, offrez nous chaque mois l’équivalent du prix d’1 café Faites un DON MENSUEL à partir de 5€/mois (qui ne vous coutera que 1,70€ après réduction fiscale). Pour en savoir plus, cliquez ICI.

A BIENTÔT …