Séminaire de l’Archipel des Sans-Voix

0
174

Le nouvel éco-quartier Pajol, dans le 18e arrondissement de la capitale, accueille une auberge de jeunesse 100 % écologique. Un ancien entrepôt pour trains de marchandises datant de 1926 transformé et rénové. La Halle accueille depuis mai 2013 la première auberge de jeunesse éco-durable de Paris. Seule structure de ce type dans la capitale, sa conception écologique en fait un bâtiment exemplaire en terme d’architecture environnementale.

Dotée d’une centaine de chambres réparties sur deux niveaux, l’auberge peut accueillir jusqu’à 330 personnes. Avec son design moderne et écolo, et son architecture lumineuse, le bâtiment séduit par la pureté de ses lignes et la perspective qu’offrent ses espaces verts. La séduction opère aussi côté prix, avec un tarif qui défie toute concurrence. Pour seulement 29,50 euros (à condition d’être adhérent à la FUAJ, et pour six nuits maximum), on peut y passer la nuit, prendre son petit-déjeuner et accéder à tous les services sur place : bar, espaces lounge, auditorium, salles de réunion, restaurant avec vue sur le jardin, cuisine, laverie, bagagerie…

L’auberge de jeunesse bénéficie des 3500 panneaux solaires installés sur le toit de la halle réhabilitée.

C’est dans cette auberge que l’Archipel des Sans-Voix a organisé son séminaire les 6 et 7 août 2022.

Nous étions 12 membres de l’association (et 2 autres eùpéchées au dernier moment) et Adrien l’animateur lillois délégué par « l’Université du NOUS » pour nous aider à faire un bilan de notre association après 6 ans d’existence, et pour en réorganiser le fonctionnement interne et progresser dans les actions et projets à venir.

Des retrouvailles très attendues après deux années de COVID et de confinement qui ont perturbé la vie de l’Archipel des Sans-Voix et de ses membres.

Comme à chaque fois, nous nous présentons à tour de rôle, ainsi qu’ Adrien qui précise quel sera son rôle auprès de nous tout au long du we. Nous commençons en cercle autour d’une bougie, c’est nouveau pour nous. Chacun son tour doit alors donner la météo de lui-même, c’est à dire exprimer comment il se sent avant de commencer. Bien sûr, on est là pour travailler le bilan et l’organisation de l’association.

Ce furent deux jours très enrichissants, beaucoup d’émotions, de sincérité, de respect, de partage et de convivialité.

Personnellement je reste positif sur la suite de l’organisation de l’Archipel des Sans-Voix, Mes priorités :  faire de mon mieux pour aider Christian (notre président) sur les tâches qu’il assume (trop nombreuses pour un seul homme), augmenter le nombre de nos bénévoles et de nos membres, aider au niveau communication et logistique du mieux de mes possibilités.

Longue vie à l’Archipel des Sans-Voix, dont les acteurs et actrices sont des Sans-Voix ou pas, qui travaillent pour permettre autres « Sans-Voix », aux oubliés et invisibles de notre société de S’EXPRIMER – D’EXISTER – de S’INFORMER – de PARTAGER – de SE RELIER .

NOTRE BUT : Etre un PORTE-VOIX des SANS-VOIX

Michel Catoire Reims 9 août 2022

Toutes les publications de ce journal sont faites sous la responsabilités de leurs auteurs.

Vous pouvez commenter chaque article, dans un encart tout en bas de la page « laisser un commentaire« .

Vous pouvez retrouver toutes les publications d’un auteur en cliquant sur l’onglet « plus de l’auteur » en bas de page

Vous pouvez soutenir ce Journal POUR et PAR les Sans-Voix en ADHERANT ICI à l’association, ou en faisant ICI un DON ponctuel ou mensuel