Nous avons l’âge du raidissement des articulations mais nous avons surtout celui des fourmis dans les jambes. Ensemble, en une fin d’après-midi, un verre à la main, nous nous sommes dit que le moment était venu d’ouvrir une parenthèse dans nos vies, de prendre le large, de tailler la route. Attention !!! Pas une fuite, pas un voyage initiatique, juste, comme ça, une petite balade à la rencontre des autres et de nous-mêmes. Grenoble-Amsterdam en tandem, en clin d’œil aux villes amies des aîné-es, en avant-goût de Grenoble, capitale verte de l’Europe 2022 et sur les traces du peintre Jongkind !

Départ de Grenoble le 21 juin

Christian et moi-même Alain, partirons du parvis de la Maison des Habitants(es) Chorier Berriat à Grenoble le 21 juin prochain si tout va bien. Si vous souhaitez nous aider, vous pouvez prendre contact avec Alain ou avec la MdH et laisser vos coordonnées : quelques-uns(es) ont eu l’idée de monter un groupe d’habitants(es) du quartier (ou d’ailleurs) pour suivre notre aventure étape par étape, nous encourager, nous soutenir.

Nous recherchons des hébergements possibles pour toutes nos étapes à partir de Bâle vers le Nord.

Contacts : Alain (Tél. 06 13 35 76 82) / Maison des Habitant-es Chorier Berriat (Tél. 04 76 01 29 09)

Page FB du projet : https://www.facebook.com/V2V-117658050154341

Histoire du projet

Comme souvent, c’est au cours d’un repas que l’idée de faire quelque chose ensemble a germé dans l’esprit de ces deux partisans de penser que la vie offre parfois une étincelle de folie, et qu’il ne faut absolument, donc, pas la perdre en fausses excuses.

Tous les deux ont l’âge du raidissement des articulations, des yeux qui larmoient pour un rien, du temps perdu à trouver ses mots sans parler du sommeil et de ses souvenirs, et surtout celui où l’on prend du ventre pour compenser la perte des cheveux et où l’on n’est plus certain de croire encore à quelque chose. Ça fait tellement longtemps qu’ils se battent pour tellement de choses au quotidien au nom de la vie.

Alors que le temps leur semble immuable, voilà qu’ils sentent des tiraillements le long de la colonne vertébrale, qu’ils ressentent de soudaines bouffées d’excitation qui communiquent une énergie pure à tout le corps. Ensemble, le verre à la main, ils comprennent que le moment de faire une pause avec ce qu’ils sont, est venu. Il leurs devient évident qu’ils doivent monter le drapeau blanc et le faire savoir à leur entourage. Mais qui sera-t-il ?

En laissant transpirer quelques bribes de leurs histoires réciproques, ils se sont découvert une connaissance commune. Son nom Johan Barthold Jongkind. Peintre hollandais du XIXème siècle ayant séjourné en Isère et ayant laissé de nombreuses traces de son passage. Le voilà leur drapeau blanc.

pas comme une fuite mais bien comme sortir de chez soi

Prendre la route, les routes serait plus exact. Non pas comme une fuite mais bien comme sortir de chez soi, en gardant la clé dans la poche pour aller faire un tour en sachant qu’il y aura un retour. Mais cette fois, établir un itinéraire ou non-itinéraire pour écrire à deux une histoire. Et quelle meilleure destination que la ville de naissance de cet homme, Lattrop en Hollande qui sera la limite géographique de leur périple mais ouvre surtout le livre des merveilles qu’ils veulent écrire pour raconter après.

Très vite le vélo s’impose comme étant la meilleure façon de se déplacer et de rester au contact des autres en s’offrant une vision en relief des entrailles des paysages traversé. Accumuler de nouveaux souvenirs, croiser et faire connaissances en allant à la rencontre des autres, s’ouvrir et découvrir… Être là à un instant, à un endroit et partager un peu de soi comme l’inconnu partagera un peu de lui.

Le tandem parce qu’ils sont deux et veulent partager les hauts et les bas du voyage les jours de pluies et de soleil, les jours de pains et de festins les jours de peines et les jours de joie. Et ce mode de moyen de locomotion est la meilleure façon de dérouler leur envie de s’émerveiller ensemble.

Il ne s’agit nullement d’un voyage initiatique, d’un voyage qui nous emporte au bout du monde, mais seulement d’une petite ballade dont la seule prétention est de nous amener au bout de nous-même en repoussant nos limites, un peu plus à chaque kilomètre parcouru.

Et quelle meilleure réponse, Christian et Alain peuvent-ils fournir à tous ces gens qui les ont traité de fou à l’annonce de ce projet !!!!!!

CHRISTIAN : « Je suis né le 11 avril 1951 en Savoie. Fils de paysan-ouvrier je suis marié avec Monique et père de 3 garçons.  J’ai effectué ma vie professionnelle comme éducateur-thérapeute. La rencontre avec Alain a éveillé en moi l’envie et le sens de la petite aventure, celle des possibles et de la découverte des “ailleurs“. Retrouver la curiosité de dépasser à nouveau le bout de ma rue. Placé, sous le signe de l’amitié et de l’humour sans oublier une grande curiosité de partage avec celles et ceux vers qui nous allons à la rencontre, ce voyage est placé sous la géniale folie de Jongkind. »

ALAIN :  » Alain, né le 07 janvier 1957, et surtout fier de mes racines bretonnes. Fils de paysanne-marin, je suis le père célibataire heureux de 4 garçons. Après des études d’art celte, j’ai fait la majeure partie de ma vie professionnelle dans l’expertise comptable. Aujourd’hui, après l’avoir créé, je dirige une association aux services des Allocataires du RSA. Dynamiter les attaches, se désincarcérer du train-train du quotidien en buissonnant avec Christian sur quelques routes européennes, voilà l’essence même de ce projet. Faire de notre petite escapade une parenthèse, enrichir nos gais savoirs, individuel, pour en faire une nouvelle forme d’adhésion joyeuse au quotidien des Vieux… On veut encore connaître de brefs instants d’unicité parfaite avec le moment présent. »

Peintures: Flora De Negroni

.