Le we des 2 & 3 octobre 2021 s’est tenu à Paris la 4e Université d’Automne des Sans-Voix et ses « Causeries Publiques ». Des moments uniques de rencontres, d’expressions, d’échanges, bref … d’humanité.

Qui pourrait mieux en parler que ceux qui y ont participé ? Ils expriment ici ce qu’ils ont vécu et perçu.


Photo Michel C.

Alain (de Grenoble – 38) : Bonjour à Toutes et à Tous, 

A l’allure où va le monde, cela paraît déjà une performance qu’une dizaine de Pauvres des quatre coins de notre hexagone se retrouvent dans un même endroit pour se réunir dans une même salle pour contribuer toutes et tous ensemble à un débat de façon constructive.

Alors pourquoi cela a-t-il été non seulement possible, mais aussi une réussite ?

Peut-être parce que l’initiateur de la journée, Christian, n’a-t-il pas donné comme objectif de cet éphémère dialogue de « convaincre », mais bien de garder du lien social. Nous sommes déjà assez isolés par des biens-pensants, nous sommes déjà bien assez stigmatisés par celles et ceux qui disent haut et fort qu’ils savent… pour qu’une fois par an, l’Association « Archipel des Des Sans-Voix » montre à tous les autres que c’est possible en plaçant les premiers intéressés, c’est-à-dire NOUS, en position de réfléchir. Il en est de notre responsabilité. Car c’est seulement après avoir écouter les uns et les autres que l’on peut amener des arguments pour ou contre.

Et le plus drôle quand j’y pense, c’est qu’en s’offrant ainsi un espace apaisé sans être mollassons, que pendant quelques heures nous soyons pertinents sans devenir grandiloquents, lucides sans être désespérés, nous faisons comme le Monsieur Jourdain de Molière : de la maïeutique sans le savoir… Alain arrête de faire ton Macron et explique de quoi tu parles ?

C’est tout simple. Nous nous sommes appliqués l’un des plus grands concepts de Socrate qu’il exprime dans son livre “ Le banquet “. La maïeutique est le meilleur moyen appliqué aux personnes qui ignorent qu’elles savent. Et c’est bien ce que nous avons essayé de faire toutes et tous ensemble. Nous nous sommes interrogés les uns, les autres pour nous faire exprimer – accoucher – individuellement nos savoirs, nos connaissances et même nos savoirs cachés. Pour conclure Maïa, dans la mythologie grecque, est le personnage qui veille aux accouchements…CQFD

Vous l’aurez compris j’ai adoré partager avec vous ces quelques petits moments de bonheur et de franche fraternité. Votre parole, ma parole vaut celle de l’autre et celle du prince n’est pas supérieure à la mienne. Merci de me l’avoir rappelé. A travers vos vécus et vos quotidiens, j’ai repris conscience que je m’étais remis à ronronner, à me suffire et à me satisfaire de ce que tous les jours je subis. Merci de m’avoir à nouveau donné envie de percuter, de bousculer, de renverser les codes.

Que cela fait du bien de se sentir vivant… Et vivement l’année prochaine !!!!

Alain, le 18 octobre 2021


Les « Causeurs » 2021

Photo Michel C.

Retrouver les « regards croisés » 1 & 2 ICI

Retrouvez le « regard croisé » 3 ICI

Retrouvez les « regards croisés » 4 & 5 ICI


Peintures: Flora De Negroni