Que peut-on attendre des pouvoirs locaux aujourd’hui ?

Un Webinaire en ligne, par la Revue Projet

le 6 octobre 2020 de 18h00 à 19h30

INSCRIPTION OBLIGATOIRE ICI.

Le chiffre élevé du chômage (plus de 6 millions de personnes selon la DARES) et la très forte augmentation pendant l’été des demandes d’aide alimentaire dans les grandes villes, à commencer par Paris, rappelle combien la lutte contre la pauvreté est une priorité pour l’action publique aujourd’hui.

Pour ce deuxième webinaire sur la lutte contre la pauvreté après le COVID organisé par la Revue Projet en partenariat avec des laboratoires en sciences sociales (CEE, Sciences Po Paris ; CITERES, Université de Tours et CERCE, Université Paul-Valéry de Montpellier), nous proposons de mettre la focale sur les politiques locales de lutte contre la pauvreté. En effet, si les dispositifs de l’Etat social jouent un rôle majeur, ce sont bien les pouvoirs locaux qui se trouvent en première ligne dans la lutte contre la pauvreté, comme on a pu le constater lors de la crise sanitaire du printemps dernier (Webinaire #1 : Lutter contre la pauvreté après le Covid. Premières pistes de réflexion et d’action concrètes à partir du terrain).

Lutter contre la pauvreté après le Covid#2

La discussion s’organisera autour des grandes questions suivantes :

1)    Quels sont les projets et les stratégies en matière de lutte contre la pauvreté des équipes municipales depuis les dernières élections ? Ces projets et ces stratégies traduisent-ils un renouvellement des pratiques et des plans de lutte contre la pauvreté ? Comment les pouvoirs locaux, en particulier dans les grandes villes qui ont connu une percée des écologistes lors des dernières élections municipales, pensent-ils articuler ces deux impératifs de l’action publique aujourd’hui que sont la lutte contre la pauvreté et la transition écologique ?

2)    Avec la poursuite de la réforme territoriale et le poids croissant des intercommunalités, quels sont les échelons compétents en la matière ? Quels sont, plus largement, les moyens dont disposent concrètement les pouvoirs locaux pour lutter contre la pauvreté sous ses différentes formes, économique, résidentielle, sanitaire ?

Avec la participation de :

Coralie Breuillé-Jean, adjointe aux solidarités et au Centre Communal d’Action Sociale de la ville de Poitiers en discussion avec Simon Persico, politiste, Professeur des Universités de Sciences Politique à Sciences Po Grenoble.

Marion Brunat-Mortier, directrice action sociale du CCAS de Grenoble en discussion avec Cyprien Avenel, sociologue, chargé de mission à la Direction des Statistiques, des Etudes et de la Recherche de la Caisse nationale des Allocations familiales.

Et pour ouvrir le débat, les réactions et apports complémentaires de Manuel Domergue, directeur d’étude à Fondation Abbé Pierre ; Olivier Legros, géographe, Université de Tours, CITERES ; Tommaso Vitale, sociologue, Science po, CEE et Marion Lièvre, anthropologue, Université de Montpellier, CERCE.

Échange animé par Benoît Guillou, rédacteur en chef de la Revue Projet.

Prochain rendez-vous le mardi 17 novembre 2020
Lutter contre la pauvreté après le COVID :
Quelles évolutions dans le rapport de force avec les pouvoirs publics ?

COMMENTER ? Si vous souhaitez réagir à cet article, n’hésitez pas à laisser un commentaire (tout en bas de cette page) après vous être enregistré (dans la barre de menu > onglet « je participe » > rubrique « s’inscrire pour intervenir« .

DEBATTRE ? Si vous souhaitez débattre, vous pouvez lancer un débat sur un sujet de votre choix sur le FORUM de ce journal.

ETRE PUBLIE ? Si vous voulez être publié dans ce journal, adressez vos textes, images et vidéos à l’adresse mail : journal@adsv.fr

ETRE INFORME Si vous voulez être informé par mail de chaque nouvel article publié, laissez un commentaire et cliquez la case  » Prévenez-moi de tous les nouveaux articles par e-mail  » (tout en bas de cette page).

SOUTENIR ? Si vous voulez soutenir ce Journal POUR et PAR les Sans-Voix, offrez l’équivalent du prix d’1 café chaque mois aux Sans-Voix > Faites un DON MENSUEL à partir de 5€/mois (qui ne vous coutera que 1,70€ après réduction fiscale). Pour en savoir plus, cliquez ICI.

A BIENTÔT …