5 témoignages dont 2 nous sont  particulièrement proches car ils font partie des fondateurs de notre association (Isabelle) et de son journal (Sébastien).

Voir en Replay ICI

« Pauvres de nous »

un documentaire exceptionnel

de Claire Lajeunie (L2Films) diffusé sur France 5

 

Et si tout était écrit depuis notre naissance ? Peut-on vraiment changer la donne quand on est né pauvres ? Un Français sur sept fait partie de cette réalité sociale que beaucoup ne veulent pas voir. 1 Français sur 7, cela fait 9 millions de personnes. 9 Millions de vies sous le seuil de pauvreté avec moins de 1015 euros par mois. Vivre ou survivre ?

« Pauvres de nous » est un film qui raconte le cycle de ces vies. Des vies auxquelles beaucoup n’échappent pas. De l’adolescence à la retraite, il dévoile le visage sans compromis de la pauvreté. 5 profils, 5 regards, … 5 générations qui ont osé parler sans tabou de leur douloureux quotidien. Des enfants, des hommes et des femmes qui nous ressemblent. 

Il y a d’abord Matéo, 12 ans ; sa famille tente d’avancer avec 800 euros par mois. Comme 40 000 enfants en France, il ne mange pas toujours trois repas par jour.

 

A 32 ans, Sébastien est né dans une famille modeste. Il a financé lui même ses études. Malgré son bac +6, il est sans emploi. Une fois qu’il a payé toutes ses charges, il vit avec moins de 7 euros par jour et milite pour dénoncer cette génération surdiplômée et sacrifiée.

Erwan lui s’enfonce dangereusement année après année, il fait partie des travailleurs pauvres comme plus de 2 millions de Français. A 45 ans, il est kiosquier parisien. Il est à la limite du seuil de pauvreté en travaillant plus de dix heures par jour.


La pauvreté augmente et frappe de plus en plus les femmes. Isabelle a 54 ans et survit avec son RSA de 460 euros. Après un divorce douloureux et de longues années de chômage, elle tente de retravailler depuis 5 ans. Trop vieille pour le monde du travail, trop jeune pour la retraite. Les seniors ne sont pas non plus à l’abri. Ils sont plus d’un million à vivre avec moins de 1000 euros par mois.


La vie de Marianne confirme cette réalité. Après avoir travaillé plus de 35 ans, elle touche 672 euros à 63 ans. Ce sont ses enfants qui remplissent son frigidaire.

 

« Pauvres de nous » est un film coup de poing, intime, authentique et un portrait saisissant d’une France à la déroute. Un film écrit et réalisé par Claire Lajeunie – Produit par L2 films et avec la participation de France Télévisions.

Après la diffusion de ce documentaire, Marina Carrère d’Encausse propose un débat avec plusieurs invités.

Ecoutez les 5 témoins de ce documentaire prendre la parole lors de l’avant première à Paris le mardi 27 mars dernier.

Le monde en face, présenté par Marina Carrère d’Encausse, propose chaque mercredi à 20.50 des documentaires éclectiques aux points de vue affirmés, suivis de débats avec des experts. 

Si vous souhaitez réagir à cet article, n’hésitez pas à laisser un commentaire (tout en bas de cette page). Vous pouvez aussi lancer un dé

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.