Chronique 1 – Km 0 : Départ le 12 juillet de Michel Catoire

0
148

Le 12 juillet Michel Catoire a commencé son second tour de France en vélo.

Il part tout seul, sans assistance avec une remorque et des sacoches accrochées à son vélo.
C’est évidemment une performance sportive surtout si l’on sait qu’il a 53 ans !
Mais ce n’est pas l’exploit physique qu’il recherche. En faisant une action extra-ordinaire, il tente de sortir de l’état d’abandon et de solitude que le chômage et la recherche de travail toujours infructueuse génèrent. Il faut bien comprendre que de se retrouver ainsi en dehors des circuits sociaux ordinaires fonctionne comme une sorte de double négation de la personne. Alors il a décidé de frapper un grand coup, de retrouver une existence sociale reconnue par ses semblables. A chaque rencontre au fil des routes et des arrêts, il se propose de déposer un C.V., d’accepter un travail même loin de chez lui.

Je vais tenir une chronique régulière à partir des renseignements qu’il me donnera via email message, etc… Il est le navigateur au long cours et je serai son point fixe à terre. L’aventure n’est pas flamboyante, elle est simplement humaine et très exigeante. Il n’y a pas de prix à gagner ni de feu d’artifice à l arrivée. Si tout va bien un travail enfin et un point d’attache, et dans tous les cas un effort humain pour rester debout et digne.

C’est une aventure qui commence, la suite dans la prochaine chronique à lire sur adsv.fr

Olivier

Si vous souhaitez réagir à ce reportage, n’hésitez pas à laisser un commentaire (tout en bas de cette page). Vous pouvez aussi lancer un débat sur un sujet de votre choix sur le Forum de ce journal.