Comme les 3 mousquetaires, ils sont 4 ! Quatre frères et soeurs qui ont imaginé un projet sportif et solidaire  : le SOLITOUR, le tour de France des Solidarités.

Vous pourrez lire dans cette chronique les reportages qu’ils réaliseront à chacune de leurs étapes. Mais de quoi s’agit-il ? Voilà ce qu’ils en disent eux-mêmes sur leur site.

Notre projet ?
Traverser la France à vélo à la rencontre de différentes initiatives citoyennes ayant pour but de venir en aide aux personnes exclues socialement.

L’équipe:
Valentin, 23 ans, est l’initiateur du projet.
Coline, Baptiste, et Fanette, ses frères et sœurs, l’ont rejoint pour réaliser l’ambitieux Solitour !

Le vélo :
Défi personnel et promotion d’un mode de déplacement écologique, l’utilisation du vélo pour traverser la France s’avère la pierre angulaire du Solitour.

Un projet social et solidaire :
Nous nous apprêtons à aller à la rencontre d’associations ou de particuliers qui s’engagent pour aider ceux que la société exclut. Cette exclusion peut prendre différentes formes : migrants, SDF, femmes ou enfants, prisonniers, chômeurs de longue durée…
Nous partagerons alors une heure, une journée ou un week-end avec chacune d’elles. Nous rencontrerons des bénévoles, des gens bénéficiant de leur aide, nous les suivrons dans leurs actions…
Toutes ces rencontres veulent finalement montrer que la solidarité est présente partout en France.
Dans un contexte social tendu, fragilisé par les difficultés économiques nationales et mondiales, divisé par les migrations, assommé par des drames nationaux, il est pour nous absolument indispensable de partager des gestes solidaires qui sont aussi omniprésents, bien que souffrant d’une médiatisation insuffisante. Témoigner des belles choses qui se mettent en place sur notre territoire pour permettre au lien social de se hisser à sa juste place.

Les reportages :
Notre véritable objectif est de toucher un maximum de monde. Pour cela nous comptons énormément sur notre forte présence au sein des différents réseaux sociaux.

Durant ce périple, notre but est de filmer un maximum de choses grâce à des caméras sport. Il y aura à chaque étape une petite série d’interviews de personnes qui donnent une part de leur temps pour aider les plus démunis. Des portraits de personnes bénéficiant de ces aides seront aussi réalisés afin de partager ce qu’ils ont vécu et d’analyser leur perception des choses face à cette solidarité. Enfin, une part importante de ces mini-reportages sera consacrée à l’action même de ces associations. Leur combat au quotidien sera filmé et expliqué afin que le public derrière son écran soit sensibilisé à l’envie de s’engager.

Le Parcours
Un millier de kilomètres va être parcouru de Dijon à Montpellier. Voilà notre planning pour nous suivre en temps réel et découvrir dès maintenant les associations que nous allons rencontrer.

 

Le planning
3 semaines, 11 étapes : voilà de quoi nous suivre au jour le jour !

Les associations rencontrées

  • La COMMUNAUTE de TAIZE (Taizé)
  • Le COLLECTIF DE SOUTIEN de demandeurs d’asile et migrants (Dijon)
  • L’archipel des sans voix (Paris et Vienne)
  • Les JARDINS DE COCAGNE de (Macon)
  • EL BALAJO (Lyon)
  • Michèle SOULLIER, visiteuse de prison (Privas)
  • VOGUE LA GALERE (Aubagne)
  • SCHEBBA, maison de la femme (Nimes)
  • Le collectif EN JEU (Montpellier)
  • L’association LA BOUSSOLE (Montpellier)

Avant de partir, ils s’expriment en vidéos :

Valentin

Baptiste

Fanette

Si vous souhaitez réagir à cet article, n’hésitez pas à laisser un commentaire (tout en bas de cette page). Vous pouvez aussi lancer un débat sur un sujet de votre choix sur le Forum de ce journal.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.