Un article et une vidéo diffusée par le Partage Social Club le 9 mai 2018.

Yazid Kherfi, ex-détenu, installe sa camionnette Médiation Nomade la nuit dans les quartiers sensibles pour réintroduire une présence adulte bienveillante

Voir la vidéo ICI

Yazid Kherfi a écrit un livre en collaboration avec la collaboration de Joséphine LEBARD et Bahar MAKOOI, publié en 2017 aux éditions La Découverte : « GUERRIER NON VIOLENT – mon combat pour les quartiers »

« Avant, j’étais délinquant. Aujourd’hui, je suis un professionnel de la prévention de la délinquance. Avant, j’ai séjourné en prison. Aujourd’hui, j’interviens régulièrement en milieu carcéral auprès des détenus. Avant, les policiers me couraient après. Aujourd’hui, ils me sollicitent pour des formations. Avant, j’étais en échec scolaire. Aujourd’hui, je suis chargé de cours à l’université de Nanterre, en master de sciences de l’éducation.

On peut être le pire à un moment donné et devenir le meilleur quelques années plus tard. Chez moi, tout a été une histoire de rencontres. Mauvaises d’abord, et bonnes ensuite. C’est un regard bienveillant, une main tendue, une parole d’espoir, un jour, qui ont changé ma vie.

Aujourd’hui, je suis devenu un guerrier non violent et j’ai trouvé ma place dans la société. Cette place, c’est aider les autres et rapprocher les mondes, notamment avec mon camping-car de médiation nomade. Tel un funambule, j’évolue constamment entre deux univers : le monde du jour et celui de la nuit, les jeunes des quartiers et le “reste du monde”, les délinquants et la police… L’équilibre peut sembler périlleux. Mais je ne suis jamais aussi heureux qu’à me balader sur ce fil-là… »

Si vous souhaitez réagir à cet article, n’hésitez pas à laisser un commentaire (tout en bas de cette page). Vous pouvez aussi lancer un débat sur un sujet de votre choix sur le Forum de ce journal.

 

 

 

 

 

 

 

1 COMMENTAIRE

  1. Votre engagement pour la prévention de la délinquance est méritoire. Votre parcours me rappelle celui de Philippe Maurice qui, après une incarcération, est devenu chargé de recherches à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS). Il témoigne d’ailleurs de son parcours dans un livre au titre éloquent : « De la haine à la vie ». En ce qui concerne la prévention de la délinquance, il faut souhaiter que les politiques de la ville et des initiatives fortes et constantes en faveur de l’embauche des jeunes aillent dans le sens de votre engagement personnel.